Entretien et réparation de piano à queue

Entretien de piano à queue 

N’attendez plus que votre piano soit faux pour le faire accorder et entretenir. Un entretien régulier le bonifiera et vous apportera plus de satisfactions. Contactez nous.

« Quelque chose en plus de l’accord ».

L’entretien d’un piano à queue ne se limite pas à l’accord, il le dépasse. Il ne suffit pas que le piano soit juste, il faut qu’il sonne.

Pour y parvenir LES ACCORDEURS prennent le temps avant chacune de leurs interventions d’un double et complémentaire travail d’écoute. Ecoute du pianiste afin de traduire sur le plan technique ce qu’il formule en termes de ressentis. Ecoute et examen du piano afin d’en tester objectivement les divers paramètres. Le diagnostic ainsi posé définit le type d’intervention à réaliser et justifie le devis.

Faire entretenir son piano régulièrement et fidèlement par le même accordeur c’est lui donner les meilleures chances de durée, de stabilité et de maturation dans le temps. L’accordeur, le piano et le pianiste s’apprivoisent mutuellement.

 

L’entretien de votre piano à domicile

Sur un piano à queue régulièrement entretenu, pour trouver ce « quelque chose en plus de l’accord » LES ACCORDEURS travaillent le son dans sa densité, sa couleur, sa profondeur afin de le restituer ouvert, lumineux, riche en harmoniques, avec une bonne projection. Ils réactivent le potentiel sonore de l’instrument et le bonifient en effectuant les opérations classiques de l’entretien que sont : accord, réglage, harmonisation et égalisation.

L’entretien de votre piano à queue en atelier

Sur un instrument ancien, négligé ou accidenté, LES ACCORDEURS prennent en charge en atelier des interventions plus complexes et plus longues. De la réparation à la restauration tout est envisageable dans le but de faire revivre un piano dont les qualités intrinsèques le justifient.

Pierre Malbos et Antoine Malbos de Latour situent leur travail à l’endroit du juste équilibre entre la subjectivité des perceptions sonores et l’objectivité exigée par la subtile précision mécanique des pianos.

Les pianistes expriment ainsi leur satisfaction : « …l’impression d’avoir un nouveau piano… de retrouver un piano performant, qui répond, qui donne envie de jouer… »

Acheter ou faire expertiser un piano à  queue :

L’acquisition d’un piano qui vous corresponde est un engagement d’importance.
L’estimation de la valeur d’un piano est une affaire d’expert et d’expérience.
A l’occasion d’un achat ou d’une vente LES ACCORDEURS mettent à votre service leur expertise pour vous garantir de faire le meilleur choix en toute confiance et dans votre intérêt. Contactez nous.

Pour en savoir plus pour mieux savoir ce qui se passe

L’accord

Le piano est conçu pour être accordé selon le tempérament égal (division de chaque octave en 12 demi-tons égaux).
L’accord consiste à tendre chaque corde à la bonne fréquence par rapport à un diapason donné 440Hz ou 442Hz (fréquence de référence de la note La3)

Dans l’accord il y a deux temps :

  • La juste répartition des fréquences à l’intérieur des intervalles (tierces, quartes…) sur l’ensemble de l’instrument. Véritable travail de construction, architecture musicale de la justesse du piano.
  • L’accord des unissons de chaque note. Il y a trois cordes par notes (sauf deux ou une dans les basses, soit un total d’environ 230 cordes), qui doivent être accordées à une fréquence identique.

Le technicien-accordeur d’expérience saura trouver dans cette opération les marges de manœuvre qui rendent la projection sonore et musicale de l’instrument plus vivante, plus puissante, plus « lumineuse ».

Ces deux étapes s’appuient sur l’écoute, indissociable du travail de la main.

La main, associée à l’outil clef d’accord manipule les chevilles, va assurer la pérennité de l’équilibre harmonique et garantir la tenue d’accord dans le temps. Opération fondamentale dont la réussite exige une grande pratique pour dompter des tensions de près de 75kg par corde.

Le réglage

Cette opération a pour but de coordonner toutes les pièces en mouvements.
Ces pièces forment une chaine cinématique partant de la touche du clavier jusqu’au marteau frappant la corde. Une quinzaine de points de réglages à multiplier 88 fois de façon homogène pour reproduire les intentions musicales des pianistes de manière identique pour chaque note jouée.

La mécanique et le clavier d’un piano sont essentiellement constitués de bois et de feutre. Le réglage se dégrade sous l’effet des variations de température, d’humidité et du jeu plus ou moins intensif de l’instrumentiste.

Il convient donc de vérifier régulièrement les différents points de réglages, pour un rendement optimal du potentiel musical du piano.

L’harmonisation, intonation, égalisation

L’harmonisation regroupe deux opérations l’intonation et l’égalisation.

L’intonation consiste à définir le timbre, la richesse harmonique, la couleur sonore de chaque note.
L’égalisation consiste à reproduire ce timbre sur l’ensemble des 88 notes.

Ces opérations se réalisent en travaillant la texture du feutre des marteaux. Le piquage consiste, à l’aide d’un pique-marteau équipé d’aiguille à pénétrer le feutre pour lui donner souplesse et élasticité. Le ponçage permet d’assurer que chaque marteau frappe parfaitement et également toutes les cordes de la même note.

Pour une harmonisation durable, ces opérations s’effectuent à plusieurs reprises.

La restauration

Travail en atelier par excellence. Il exige savoir-faire patience et minutie. Restaurer un piano consiste à le remettre en état de fonctionnement optimal. Du remplacement de pièces usées jusqu’à la réfection complète de l’instrument

Il s’agit de remplacer marteaux, étouffoirs, feutre… de changer les cordes et les chevilles, de reconditionner la table d’harmonie et les chevalets, de réaliser des travaux d’ébénisterie, placages et vernis du meuble. Ces opérations peuvent prendre d’une semaine à plusieurs mois.

Une restauration est toujours un travail sur-mesure. Elle dépend de la qualité du piano et des attentes de son propriétaire.