GOT A MATCH ? de Philippe Jestin par Fly de Latour

18 Jan 2020

Got a match tableau de Philippe JestinGOT A MATCH est une œuvre réalisée en 2014 par Philippe Jestin. Elle fait partie de la série PAPER. Philippe Jestin est un artiste plasticien français établi en Californie.

Il développe une technique particulière de moulage et d’inclusion utilisant majoritairement la résine. Le corps humain est une forme récurrente de son inspiration. Couleurs franches et formes ambiguës servent un propos sous-jacent fait d’intelligence subtile d’humour et de sensualité.

GOT A MATCH une œuvre à double titre. À plus d’un titre même.

Philippe Jestin a repris pour son œuvre le titre en tête de la partition éponyme : Got a Match ? Ce morceau a été composé en 1958 par Bill Mure (1915-2013) et  Dick Wolf (?-?).

La personne dont la silhouette apparaît en rouge a servi de modèle et « Got a Match » lui est dédié. Un présent. Une œuvre à lire à écouter à jouer.

Comment interpréter l’association de cette silhouette rouge anonyme au titre donné à ces deux oeuvres l’une musicale et l’autre plastique en une manière de portrait chinois ?
La mystérieuse et pourtant très précise silhouette est bien un portrait. De dos. Ecarlate la tête ici représentée s’augmente de deux mains. Cette addition pouvant faciliter son identification. Car interrogation il y a quant à la personne.

Deux hypothèses s’opposent à moins qu’elles ne se complètent quant à la signification de la position des mains. Ouvertes de part et d’autre de la tête. Paumes en avant doigts écartés index au contact des oreilles. Ont-elles pour effet d’obstruer les conduits auditifs afin de fuir un insupportable bruit ou bien tout au contraire telles des cornets acoustiques de faire « pavillon » pour mieux capter les sonorités ambiantes ?

Le charme troublant de l’équivoque dispense ici de faire un choix. Toujours bien trop catégorique.

La présence en toile de fond d’une partition peut apporter un indice à l’énigme.

À travers les lignes parallèles droites et continues des portées musicales Philippe Jestin a inscrit telle une intaille en résine une présence. Une écoute gravée. Positive ou négative. Entre mains et cerveau l’artiste a représenté la recherche attentive du juste son sans pour autant oblitérer les notes toujours lisibles en transparence. Musique !

Mais de quoi parle donc cette partition estampillée en rouge d’un large sceau de cire à cacheter de forme humaine ? Qu’évoque la nuance « With a good beat » ?

Got a Match. Got a match ? Tel est son titre. Équivoque. Sa traduction première et sans détour serait : « As-tu du feu ? »

Got a Match ? Depuis toujours les chansons populaires filent la métaphore pour évoquer les feux de l’amour… baby you can light my fire…you are the sunshine of my life…summertime…allumer le feu et voir grandir la flamme dans vos yeux…

On peut toujours convoquer le feu ses accessoires et sa symbolique. Les cigarettes et les allumettes. Le feu qui brûle et brille. Tout autant nécessaire à la vie que cause de destruction. Mais en anglais le langage courant voire argotique propose une mise en contact plus directe du type : ça colle ? Avoir un ticket. Des atomes crochus…Mourir vos beaux yeux belle marquise d’amour me font (Houps ! contre exemple anachronique)…y-a-t-il correspondance ? Pourrait-on s’accorder ?

Et ce morceau acidulé trépidant excitant en dit long sur la quête de l’autre…La moitié de l’orange autrement dit la partie perdue de l’hermaphrodite originel. Cette âme soeur qui apporterait la complétude.

Il n’y a pas de mystères que l’art ne vienne éclaircir.

Non seulement l’anonymat du personnage ici représenté vient enfin de tomber (devant les yeux des plus perspicaces) mais une révélation d’importance nous est apportée concernant la signification du verbe ACCORDER.

Il ne suffira plus de dire et de croire que les accordeurs accordent…un piano mais qu’ils l’accordent « à » ou « avec » …

En effet pour accorder et s’accorder il faut considérer deux parties.

Pour les mettre ensemble.

Pas si loin du si élégant « m’accorderez-vous une valse » ou de l’encore plus désuet «voulez-vous m’accorder votre main » il existe dorénavant GOT A MATCH ?

FLY de Latour ce 18 janvier jour de la Ste Marguerite

Got a match tableau de Philippe Jestin